jeudi 2 décembre 2010

Le cimetière du Vil sur France Culture, le 22 décembre 2010

Le cimetière du Vil sur France Culture, le 22 décembre 2010



Jean Kergrist, journaliste à France Culture, a contacté l'association " Cimetière du Vil", voici quatre ou cinq semaines.

Il avait pris connaissance de l'existence du  cimetière du Vil à Roscoff, à la lecture des articles de presse depuis ces derniers mois.
Il aime l'histoire et apprécie d'aborder cette histoire au travers de la vie des gens.

Il lui a paru intéressant de découvrir Roscoff et son histoire en circulant dans les allées du cimetière du Vil où les tombes "racontent" la vie à Roscoff depuis près de deux siècles.

Hier, mardi 30 novembre 2010,  Jean Kergrist, accompagné de Guillaume, preneur de sons a rencontré :

- le Maire de Roscoff 
et 
- quatre membres de l'association "Cimetière du Vil".

Il est rentré chez lui, avec sa moisson d'informations.

Il doit maintenant à partir de cette récolte, composer son émission 
qui sera diffusée le :
mercredi 22 décembre 
de 17 à 18 heures. 
sur France Culture.

vendredi 5 novembre 2010

Communiqués de l'A.S.S.R. dans la presse locale, le 5 novembre 2010


Le Télégramme ROSCOFF -5 novembre 2010

Cimetière du Vil. - Précisions de l'ASSR

L'Association de sauvegarde des sites de Roscoff (ASSR), à la suite du jugement prononcé par le tribunal administratif de Rennes du 14 octobre 2010, nous a adressé le texte suivant:
«Le conseil d'administration de l'ASSR s'est réuni, le 2 novembre, sous la présidence de Pierre-Marie Guastavino, afin d'examiner le jugement prononcé le 14 octobre 2010 par le tribunal administratif de Rennes au sujet de la demande d'annulation de la décision prise le 18décembre 2009 par le conseil municipal de Roscoff afférente au cimetière du Vil. Il relève avec intérêt que les juges rappellent à tous que les inhumations y sont toujours possibles contrairement à ce qu'il a été laissé croire jusqu'alors.

En l'espèce, dans les caveaux de famille à concurrence des places disponibles. Ce qui signifie que toute interdiction directe ou indirecte d'inhumation n'aurait aucune base légale et serait donc arbitraire. Ce droit ne deviendrait caduc que si le sol était, dans l'avenir, affecté à un autre usage après qu'il fut reconnu - ce qui n'est pas le cas à ce jour - d'utilité publique.

En revanche, il déplore qu'une évidence n'a pas été reconnue: le cimetière maritime du Vil constitue dans sa globalité un monument remarquable digne d'être, en cette qualité, préservé. Il constitue, en effet, un ensemble identitaire de la ville de Roscoff que chacun devrait avoir pour souci de maintenir. Et au-delà par respect et en hommage pour tous ceux qui y sont inhumés et qui ont contribué par leur intelligence et leur travail à faire de Roscoff une cité de caractère.

L'ASSR continuera à œuvrer pour que cette qualité de Cité de caractère ne soit pas retirée à Roscoff». 

Ouest-France – Roscoff – 5 novembre 2010
Fermeture du cimetière du Vil :
Sauvegarde des sites réagit
L'association de Sauvegarde des sites de Roscoff (ASSR) s'est réunie sous la présidence de Pierre-Marie Guastavino, qui a examiné le jugement prononcé le 14 octobre par le tribunal administratif de Rennes, au sujet de la demande d'annulation de la décision prise le 18 décembre 2009 par le conseil municipal de Roscoff, par rapport au cimetière du Vil. Le conseil d'administration « relève avec intérêt que les juges rap­pellent à tous que les inhumations y sont toujours possibles, contrairement à ce qu'il a été laissé croire jusqu'alors. En l'espèce, dans les caveaux de famille à concurrence des places disponibles. »
Et de continuer : « Ce qui signifie que toute interdiction directe ou indirecte d'inhumation n'aurait au­cune base légale et serait donc arbitraire. Ce droit ne deviendrait caduc que si le sol était, dans l'avenir, affecté à un autre usage après qu'il fut reconnu - ce qui n'est pas le cas à ce jour - d'utilité publique. »
En revanche, l'association « déplore qu'une évidence n'ait pas été reconnue : le cimetière maritime du Vil constitue dans sa globalité un monument remarquable digne d'être, en cette qualité, préservé. » ,constitue « un ensemble identitaire de la ville de Roscoff que chacun devrait avoir pour souci de maintenir. Et au-delà, par respect et en hommage pour tous ceux qui y sont inhumés et qui ont contribué par leur intelligence et leur travail à faire de Roscoff une cité de carac­tère. »
Et de conclure : « L'ASSR continuera à œuvrer pour que cette qua­lité de cité de caractère ne soit pas, à cause d'actions inopportunes, retirée à Roscoff. »

jeudi 4 novembre 2010

Organigramme de l'association

18 août 2010
Conseil d'administration A.S.S.R.
Président

Vice-président :
Rôle : Veiller à la bonne application des règles d’urbanisme.
  • Raymond CORRE

Vice-président délégué :
Rôle : Représenter le président pour toutes absences
  • Philippe GAYET

Secrétaire
  • Jérôme MALCOURONNE
Secrétaire adjointe
  • Anne-Marie DENIEUL

Trésorière
Coordinatrice administrative en relation avec le Président
  • Camille OULHEN

Trésorière adjointe
  • Gisèle DE KERDREL

Experts pour les sites, les paysages
et l’esthétique- immobilier. Ils élaborent un projet de charte récapitulant ce qu’il convient de faire et de ne pas faire en matière de construction immobilière
  • Sylvie BAGOT

  • Maurice DELAMARCHE

Expert aux risques naturels
  • Robert BOURROUILH

Expert aux questions de la mer et des rivages
  • Michel GLEMAREC

Expert à la préservation et au maintien du label «petite cité de caractère »
  • Jacques PEDEN

Membres du C.A.
  • Lina CATTOIS
  • Marie-Thérèse CHAPALAIN
  • Anne-Marie LE BIHAN
  • Maryvonne ROLLAND

Chaque expert pourra, selon les affinités, créer une commission qu’il présidera et dont il tiendra informé le Président des travaux

mercredi 27 octobre 2010

jeudi 30 septembre 2010

Conseil d'administration du 28 septembre 2010

ROSCOFF

Version imprimable


Le Télégramme

A.S.S.R.
La feuille de route du nouveau président

30 septembre 2010





  • Les membres du conseil d'administration de l'ASSR ont, en compagnie de Pierre-Marie Guastavini, leur président (au centre), précisé leurs objectifs pour que Roscoff garde son visage et son caractère.









  • Le conseil d'administration, constitué à l'issue de l'assemblée générale de l'ASSR ( Association de sauvegarde des sites de Roscoff ) le 17août, s'est réuni, mardi, à la Maison des associations, présidé par Pierre-Marie Guastavino. Le président a confirmé son intention de poursuivre avec vigilance le travail accompli par ses prédécesseurs dans l'association qui existe depuis 32 ans, en s'appuyant sur les compétences de ses membres. Il a notamment évoqué les responsabilités de Philippe Gayet, vice-président délégué; Raymond Corre, vice-président plus directement chargé de veiller aux dossiers des permis de construire, et de plusieurs experts reconnus. 

    Attribution de prix 

    Michel Glémarec sera attentif aux questions concernant le milieu marin; Sylvie Bagot et Maurice Delamarche vont constituer un dossier qui doit permettre de définir précisément les critères de ce que l'ASSR considère comme «constructions traditionnelles», sans qu'il soit question de figer l'architecture à la reproduction de l'ancien mais en harmonie avec l'existant: «Il s'agira d'un texte de référence pour garder à Roscoff son caractère et son identité». M.Guastavino a avancé l'idée d'un «prix de la meilleure construction» et à l'opposé, d'un «prix citron». L'ASSR n'entend pas limiter son action à l'urbanisme; c'est ainsi que Robert Bourrouilh a été chargé du dossier des risques naturels et Jacques Péden, des caractéristiques qui permettront de conserver l'homologation des Petites Cités de caractère, notamment en ce qui concerne la publicité et l'affichage. 

    Interlocuteur privilégié 

    Avec une centaine d'adhérents, Pierre-Marie Guastavino entend garder à l'ASSR son rôle essentiel d'interlocuteur privilégié des élus dans ces différents domaines. L'ordre du jour, dans l'attente du délibéré du tribunal administratif de Rennes concernant le cimetière du Vil (le 14octobre) comprenait l'examen des demandes de permis de construire en cours, la question des pistes cyclables et la récupération des sentiers littoraux. Le président était invité l'après-midi à l'installation du comité de pilotage du projet de site d'importance communautaire de la baie de Morlaix.


    Ouest-France
    Roscoff - vendredi 01 octobre 2010

    Pour la sauvegarde des sites, un livre blanc envisagé - Roscoff

    vendredi 01 octobre 2010

    Le conseil d'administration autour de Pierre-Marie Guastavino.</P>
    Pierre-Marie Guastavino, élu président de l'Association de sauvegarde des sites de Roscoff (ASSR), en août, a envisagé, avec son conseil d'administration, un « livre blanc » qui, selon lui, devrait guider les réflexions de l'association.
    Il confirme son intention de poursuivre le travail accompli par ses prédécesseurs, dans l'association qui compte 32 années d'existence, en s'appuyant sur les compétences de chacun des nouveaux membres. Il rappelle la délégation à Philippe Gayet, vice-président, confirme sa confiance à Raymond Corre, chargé de veiller aux dossiers des permis de construire. Michel Glémarec va suivre les questions concernant le milieu marin ; Sylvie Bagot et Maurice Delamarche vont élaborer un dossier des critères définissant, selon l'ASSR, les constructions traditionnelles.
    « Il s'agira d'un texte de référence pour garder à Roscoff son caractère et son identité, sans obligatoirement la figer », a indiqué, mardi, le président, lors de la tenue d'un conseil d'administration. Il suggère la création d'un « prix de la meilleure construction » et, à l'opposé, d'un « prix citron ».
    Robert Bourrouilh est chargé des risques naturels. Jacques Péden, des caractéristiques d'homologation des Petites Cités de caractère, notamment en ce qui concerne la publicité et l'affichage. Avec une petite centaine de « militants » membres de l'ASSR, le président pense au rôle d'interlocuteur privilégié gagné dans le passé et qu'il veut garder.
    Dans l'attente du délibéré du tribunal administratif de Rennes concernant le cimetière du Vil, le 14 octobre, le président a évoqué les autres travaux en cours, pour l'ASSR, soit l'examen des demandes de permis de construire en cours, la question des pistes cyclables et la récupération des sentiers littoraux..



    Voir article de l'assemblée générale du 17 août 2010

    dimanche 15 août 2010